L’habit ne fait pas le moine…ni la prêtresse !

Il m’arrive régulièrement de regarder des émissions de « relooking » et à chaque fois, je remarque que les personnes « relookées » semblent émues, heureuses, disent se sentir mieux dans leur peau… Moi devant mon poste, je me demande si ces personnes vont tenir ces changements sur la durée, si elles vont appliquer les conseils (vestimentaires, soin de la peau et du corps, coiffure, maquillage etc…) qui leur ont été donnés.

90% de notre communication passe par l’image, le non verbal. N’avez-vous jamais été plus attentif à votre look lorsque vous passiez un entretien d’embauche, lorsque vous aviez un rendez-vous professionnel important avec de l’enjeu, lorsque vous alliez à la rencontre de prospects etc… et bien sûr lorsque vous alliez à un premier rendez-vous amoureux ? Moi si ! J’ai envie de faire bonne impression, et je fais l’hypothèse que je ne suis pas la seule dans ce cas-là, n’est-ce pas ?

Chacun et chacune d’entre nous a la possibilité d’améliorer son image, de se sentir plus beau, plus belle, plus grand(e), plus mince, ce, par des jeux d’optique en jouant sur la forme, la matière et les couleurs des vêtements. Mais cela reflète-t-il qui nous sommes profondément ? Cela reflète-t-il ce que nous avons vraiment envie de dire à nos interlocuteurs, qu’ils soient dans notre sphère professionnelle ou privée ?

Un proverbe danois dit « L’habit fait l’homme » qu’on peut traduire par : le caractère de l’homme s’annonce par son extérieur ! Intéressant, non ?

De mon point de vue, tout travail sur l’image nécessite également un travail plus en profondeur sur qui est vraiment la personne et les messages qu’elle souhaite porter sinon, le travail de « relooking » pourrait ressembler à un « déguisement »…

Le travail d’un coach professionnel en complément d’un coach en image prend alors tout son sens. En effet, qu’est-ce qui motive profondément la personne à faire cette démarche et pourquoi maintenant ? Qu’en attend-elle ? Qu’a-t-elle réellement envie de modifier dans son apparence ? En quoi est-ce important pour elle ? En quoi cela parle-t-il de son leadership actuel ? Cela est-il en lien avec un éventuel changement de posture professionnelle ?

Mes valeurs professionnelles sont-elles incarnées lorsque que je porte tel ou tel vêtement ? Que retient mon environnement professionnel lorsqu’il me voit pour la première fois ? Est-ce vraiment le message que je veux donner de moi dans mon environnement professionnel ?

L’accompagnement autour de l’image permet de travailler sur ses croyances personnelles et professionnelles (celles qui vont la limiter : je suis trop gros(se) pour porter ce genre de vêtements ou bien un dirigeant se doit d’être toujours en costume gris parce que ça fait plus sérieux…) ; Quels sont ses atouts physiques (arriver à dire devant d’autres personnes que je trouve que j’ai de beaux yeux, oser dire, oser me faire des compliments, oser montrer de ma puissance de leadership) ? Qu’est-elle prête à expérimenter (porter un tailleur pour la première fois ? A quelle occasion pour faire le petit pas nécessaire au changement, à la prochaine réunion du comité de direction ?) Jusqu’où est-elle prête à aller ? (changer de couleur de cheveux ? Les couper ? Mes cheveux c’est ma féminité, si j’y touche je ne serai plus une vraie femme). Et pourquoi ? Est-ce juste parce qu’« il le faut » (dans mon entreprise tous les hommes ont les cheveux très courts) ou parce qu’elle en a vraiment le désir ?

Pour avoir déjà co-animé avec une coach en image, je peux témoigner que le travail sur l’image va chercher des choses en profondeur chez les participants et qu’il est important de les accompagner dans un processus de prise de conscience et de changement au-delà de l’aspect plus « technique » des couleurs, matières et formes des vêtements.

Le leadership se travaille tout autant de l’intérieur que de l’extérieur…

Télécharger le programme/bulletin d’inscription « Leadership & Charisme » – 2017

Isabelle BOLTZ
Coach
Co-Dirigeante COHELIANCE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *