Parler pour choisir la vie


Régulièrement, nous vous proposons de partir d’un extrait d’un livre et d’établir des liens
avec le monde des entreprises, associations, collectivités.

En ce mois d’octobre, nous avons choisi un extrait du livre « article 353 du code pénal » de Tanguy Viel.

« Maintenant je demande : est-ce que le silence, c’est comme l’obscurité ? Un trop bon climat pour les champignons et les mauvaises pensées ? Maintenant c’est sûr que je dirais volontiers ça, que les vraies plantes et les fleurs, elles s’épanouissent en plein jour, et qu’il faut parler, oui il faut parler et faire de la lumière partout ».

Si cet extrait concerne la parole entre un père et un fils, je propose ici de faire un lien avec le monde de l’entreprise.

Le mois dernier, un n+1 explique à son directeur de service que tous ses collègues sont venus le voir pour se plaindre de son assurance, de son trop plein de projets, de sa façon de s’adresser aux gens. Ce directeur accuse le coup, pose des questions et la conversation se finit en décidant d’évoquer ce point lors de la prochaine réunion d’équipe : le directeur a envie de comprendre et souhaite leur dire : « Expliquez-moi ! ».

Mais lors de la réunion d’équipe suivante, le n+1 revient peu avant et lui dit « Tu sais, j’ai réfléchi ; je pense que cela n’est pas opportun d’en parler ; plus personne n’est venu me voir pour m’en reparler ».

Et l’affaire est enterrée.

Enterrée ?

« Un très bon climat pour les champignons » ; voici un terrain fertile pour toutes les pensées négatives, autant pour le manager qui ne va pas savoir comment se comporter, que pour l’équipe qui va estimer que rien n’est fait pour régler leur problème.

Alors si vous voulez dans votre équipe être entourés « de vraies plantes et de fleurs », faites en sorte que les choses soient dites, avec cependant quelques précautions préalables.

  • Si des personnes sont venues à vous pour parler d’un tiers, incitez-les à parler directement au tiers, ou organisez ce dialogue direct
  • Incitez chacun à parler en « je »

Olivier LAVAL
Coach, Codirigeant de Coheliance

« Frapper avant d’entrer est peut-être le don le plus exquis, parce qu’il ne va pas chercher les grands outils, les machines à penser, un petit geste mais qui reconnait le fait qu’entre nous et l’autre il y a un espace qui ne peut pas être violé, simplement reconnu comme quelque chose qui ne nous appartient pas, peut être l’espace commun où vivent les vertus communes. Le quotidien c’est l’espace commun. » Carlo Ossola

Dans cette émission d’Ali Rebeihi, les intervenants nous interrogent sur « 12 vertus, modestes en apparence, charpente indispensable d’une sagesse individuelle et collective : la discrétion, l’affabilité, la bonhomie, la franchise, la loyauté, la gratitude, la prévenance, l’urbanité, la mesure, la placidité ou encore la générosité ».

Et vous, quelles sont les vertus quotidiennes qui vous rendent heureux/heureuse ? 😁
Parler de vertus aujourd’hui dans le monde du travail, c’est possible ? Vous avez des témoignages ?

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-04-fevrier-2020

 

Que de théories sur l’incertitude, que d’ouvrages aussi !
Il faut dire que l’incertitude est au cœur de nos vies, tant professionnelles que personnelles… Elle va grandissante, dans une période où les cycles de changement sont de plus en plus rapides.
Pour certains, c’est une source d’énergie, de créativité, d’ouverture des possibles.
Pour d’autres, l’incertitude est synonyme de peurs et les paralyse dans l’action.

Personnellement, nous ne savons pas ce qu’il y a dans l’incertitude… 😉
Et vous ?
Alors : comment avancer dans l’incertitude ?
Une des réponses est dans le vivant, dans l’expérimentation, dans l’éprouvé… en allant à sa rencontre telle une opportunité, en faisant le pari que l’on en ressortira différent, grandi…
Oser l’incertitude, c’est oser sortir de sa zone de confort !

Pour aller plus loin sur le sujet nous vous invitons à regarder cette super vidéo:
https://lnkd.in/ePPgsCU

 

 

Pour certaines personnes c’est impensable pour d’autres c’est primordial: prendre le temps de célébrer ses réussites est important afin de les ancrer en nous et d’en faire des ressources pour le futur !

Soyez-en convaincus : il n’y a pas de « petites » victoires 💪 ! Et vous « pas le temps de fêter ça » ou bien  » c’est génial, célébrons-ça » ?

On termine avec une note plus légère: